lundi 27 avril 2020

J43




Je vais vous proposer des outils pour vous permettre de disparaître sans sortir de la maison. Très utiles en cas de confinement, mais restent agréables à utiliser en d’autres occasions.

Comme nous sommes tout le temps ensemble, nous sommes pour les enfants constamment disponibles, même si on met un panneau sur la porte pour dire que nous travaillons, même quand nous allons aux toilettes ou bêtement lorsque nous voulons voir un film, l’enfant, lui sent qu’il peut allégrement nous déranger.

Afin d’éviter de lancer notre adorable marmaille après la 7ème fois qu’il ouvre la porte des WC par la fenêtre, je vous propose quelques petites combines pour s’auto-dissimuler.

Se cacher simplement dans des endroits insolites. Dans le four (faut être souple), dans le bac à linge sale (faut avoir le rhume), entre deux bibliothèques (faut être super mince), sous le lit (faut pas être claustrophobe ni allergique à la poussière), dans le poulailler (pas possible, j’y suis déjà !).
Ou
Mettre une plante sur une planche qui roule, il faut une plante plutôt grande car l’idée est de se déplacer en même temps qu’elle. Dès que l’enfant vous regarde, vous vous arrêtez net et vous restez immobile.
Ou
Le trompe l’œil. Vous peignez à différents endroits un portrait en pied de vous-même hyperréaliste, une fois vers la porte du frigo, une fois assise derrière l’ordi etc… le faire sur des grands cartons que vous pouvez disposer à votre guise. Attention tout de même à ne pas vous mettre plusieurs fois dans l’appartement, l’enfant pourrait être troublé d’avoir 5 mamans.
Ou
Vous pouvez vous substituer à un objet du mobilier, par exemple le porte-manteau, le pouf du salon, la table basse, le chat ou le tapis.
Merci de prendre garde à ne pas vous cacher en même temps que votre conjoint. L’enfant pourrait se sentir esseulé.


Phrases du jour :

Heu… mais ou qu’elle est ? L’Homme
Heu… mais ou qu’il est ? Nina
Moi je sais. Grochâ




Aucun commentaire:

Publier un commentaire