mardi 7 avril 2020

J23



 
Je sais pas quoi vous dire… je retourne dans tous les sens cette journée passablement semblable à celle d’hier, je vais pas vous mentir, et je me dis : « mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir vous raconter ??? ».

Là tout de suite, c’est la solitude du buteur. 

Et en plus, ça va pas s’arrêter demain ! Donc, ma solitude, je vais me la traîner encore pas mal de temps, je crois. Mais c’est bien moi ça, écrire tous les jours sur le confinement. 

Je pourrais vous dire, que j’ai jamais eu le moral aussi haut, que je me sens tellement bien dans ma peau depuis que je ne consomme que du lait de brebis et que je pense vraiment que l’idée de s’habiller en lin de la tête au pied a un grand pouvoir sur la glande thyroïde.

Je pourrais vous dire que depuis ma cuisine, j’ai une vue magnifique sur le lac. Les scintillements du soleil bercés par les variations Goldberg, c’est plus que de la magnificence. 

Je pourrais vous dire que mes 50 minutes de yoga le matin vers 5h et mes soirées à fabriquer des couvertures en patchwork m’apportent beaucoup. J’ai tant de temps.

Je pourrais vous dire tout ça, mais c’est pas vrai. 

Alors voilà.
A demain.

Phrases du jour :

Il faut encore avoir le chaos en soi pour donner naissance à une étoile dansante Nietzsche

Vivement le matin Mini Pirate

Chéri, mais où est mon pantalon ? L’Homme


Aucun commentaire:

Publier un commentaire