mercredi 22 avril 2020

J38



Ils ont tenté de venir squatter le poulailler, les coquinoux.

C’était sans penser aux pièges que j’avais disposés le long du chemin. Je ne veux pas d’humains dans le poulailler. C’est simple. Il y aura Roussette, Bouboule, Clara, Josiane, Paulette et moi. C’est tout. Pas de mari, pas de coq, pas d’enfants, pas de poussins. Faut pas pousser !

Alors oui, ça peut paraître un choix égoïste, mais pas du tout. La journée, je suis à 150% opérationnelle. Je mérite donc de me ressourcer la nuit. C’est tout. Et même si L’Homme et les enfants ont eux aussi envie d’un petit peu d’exotisme, ils ont qu’à chercher leur truc à eux. Je sais pas moi, une grotte, un terrier de blaireau, un hôtel à insectes, ça ne manque pas les petits endroits douillets à la campagne.

Aujourd’hui je suis allée faire un tour à vélo avec Mini Pirate. On a roulé tellement longtemps qu’à la fin elle m’a demandé si elle pouvait rester seule sur le bord de la route, elle avait peur de me ralentir. Moi j’étais à fond, L’Homme m’a prêté son vélo, le mien ne roule plus très rond. J’ai un peu mal aux fesses et il est un peu haut, mais je crois que j’avais tellement besoin de me défouler que j’aurais pu faire une course de côte sans vitesse.

 Il y a trop de questions dans ma tête, ces derniers temps, Je n’arrive pas à tout ranger dans la case « demain ».

Alors je fais la poule autruche, je suis la seule à dormir la tête dans la paille. Et je sais pourquoi. Pour pas entendre mes peurs. Peur que tout recommence comme avant. Peur de perdre l’élan de toute cette période, peur de lâcher les enfants, peur de ne pas lâcher les enfants, peur de ne plus aller boire mon pti café comme tous les jeudis matin, peur de ne plus pouvoir prendre les enfants en courses, peur que la plage soit fermée cet été, peur qu’on finisse par s’oublier à force de ne plus se voir. 

Rhooo….Vous me manquez vous tous qui vous reconnaîtrez. Oui toi aussi, n’en doute pas.

Phrases du jour :

Coup de mou dans le poulailler. Moi
Pou de loup dans le coulailler..  L’Homme
Elle est marrante cette humaine a dormir comme une autruche ! Roussette




Aucun commentaire:

Publier un commentaire